SAUVONS NOS TER PACA

Le Conseil régional envisage lors de la prochaine assemblée de Provence-Alpes-Côte d'Azur, le 20 octobre 2017, une délibération de principe sur le lancement de la concurrence et de la privatisation des TER en PACA. 

Je signe la pétition

pour dire NON à la mise en concurrence et à la privatisation de nos TER PACA SNCF. Le train doit rester 100% SERVICE PUBLIC SNCF en PACA et dans toutes les régions de France. 

La Vraie Info

Lire le journal 

Le Royaume-Uni alloue aujourd'hui 300 % de plus de subventions publiques aux compagnies privées que ce qu'elle donnait à l'entreprise publique historique. Depuis la privatisation, le prix des billets a augmenté en moyenne de 117 %. La Grande-Bretagne a aujourd'hui les allers-retours entre Londres et sa banlieue et les abonnements les plus chers du monde. 

Trois ans seulement après une réforme que la CGT a combattue mais qui devait régler beaucoup de choses selon ses promoteurs, la SNCF cristallise à nouveau les mécontentements.

Les usagers constatent, comme les cheminots, que la qualité de la production n'est pas au rendez-vous. Ils subissent également les fermetures de gares, de lignes, au point que certains territoires se sentent abandonnés par le service public ferroviaire.

Or, à partir de ces dysfonctionnements, une grande entreprise de mystification s'est mise en place pour justifier une nouvelle réforme qui va encore plus loin que celle de 2014 et qui vise en fait uniquement à imposer l'ouverture à la concurrence du transport national de voyageurs par le fer.

Alors que cette solution est déjà annoncée comme une mesure des futures Assises de la mobilité, la CGT invite les usagers à se pencher sur les vraies causes des dysfonctionnements qu'ils subissent au quotidien et sur les solutions qui permettraient d'y remédier.

C'est l'objet du journal « La Vraie Info » diffusé par la Fédération CGT des cheminots du 18 au 22 septembre. Il vise à donner des éléments de compréhension de l'organisation de la production ferroviaire et de ces déficiences qui résultent de choix politiques assumés par l'État et la direction de la SNCF.

La CGT entend, à partir de ce support et à travers diverses initiatives prévues, construire des alternatives avec les usagers en partant de leurs besoins en matière de transport.

C'est pour avancer dans le même sens que les cheminots se mobilisent chaque jour pour exiger des moyens à la hauteur des enjeux du service public ferroviaire.